Le Nightswapping : un concept d’hébergement à essayer à tout prix !

S’il y a un facteur qui explose le budget lors d’un séjour à l’étranger, c’est bel et bien l’hébergement. Et plus on reste plus d’une semaine sur les lieux, plus la facture s’engraisse ! Sachez toutefois qu’il existe plusieurs alternatives qui peuvent être utilisés comme de bons plans afin de minimiser les dépenses en hébergement. Couchsurfing, Woofing, auberge de jeunesse ou encore camping, nombreux sont les concepts classiques d’hébergement que vous pourrez tester. Mais aviez-vous entendu parler du nightswapping, c’est l’un des tout derniers concepts innovants en matière d’hébergement. Découvrez-le en détail.

Le Nightswapping : des nuits gratuites !

S’agissant d’une nouvelle approche de l’hébergement chez le particulier, le nightswapping a eu un bond populaire. Les baroudeurs ont maîtrisé assez vite le fonctionnement du système, car le nightswapping a tout le mérite d’exister. On peut le comparer à un troc entre particuliers pour un échange de nuits gratuites.

Le fonctionnement du nightswapping

Ce concept part d’une économie collaborative où tous les bénéficiaires se partagent les mêmes droits et avantages. Mais il faut préalablement adhérer au groupe avant de pouvoir faire des échanges de nuit. Le nightswapping repose sur un principe : après votre adhésion, vous mettez à disposition des autres abonnées votre logement, qu’il s’agisse d’un appartement, d’une chambre ou d’une maison. A chaque fois que vous recevez un nouveau voyageur, vos points de nuits gratuites augmenteront aussi. Si vous hébergez un voyageur pour 4 nuits, vous obtiendrez aussi donc 4 nuits gratuites que vous pourrez récupérez lors de votre voyage à l’étranger.

Les avantages du nightswapping

Avec des nuits entièrement gratuites, le nightswapping est déjà tout à fait avantageux ! Mais l’on peut aussi énumérer d’autres bénéfices que l’on peut en procurer, à savoir le tissage de nouvelles relations, l’immersion dans la culture locale, la convivialité ou encore le confort du chez soi, puisqu’il s’agit d’un lieu de vie et non d’une simple chambre d’hôtel.