Voyage et croisière : comment éviter le mal de mer ?

De nombreuses personnes hésitent de partir en croisière par peur de souffrir du mal de mer. Elles ont tout à fait raison. Ce désagrément peut effectivement gâcher le voyage qui devrait être inoubliable étant donné le prix qu’il fait. Heureusement, il y a des solutions possibles.

Qu’est-ce que le mal de mer ?

Appelé cinétose par les scientifiques, le mal de mer est une sensation de gêne qui vous arrive lorsque votre organisme réagit mal aux effets du flottement. Les symptômes changent d’une personne à l’autre, mais les plus courants sont la nausée, le vertige ainsi que la fatigue. Selon les spécialistes, la cinétose est quasiment le même désagrément que le mal des transports. Elle résulte d’une perte des repères et d’équilibre que nous percevons au niveau de l’oreille interne, non au cerveau.

Des conseils pratiques pour surmonter la cinétose

Il n’y a pas de remède absolu pour combattre le mal de mer. Cela dit, vous pouvez éviter les facteurs aggravants. Les experts les nomment les 4F. Ce sont la faim, la fatigue, le froid ainsi que la frousse (peur). Commencez par vous mettre au chaud et manger convenablement sans trop en faire non plus. Essayez également de vous hydrater. Puis, laissez de côté vos peurs de l’océan. Les naufrages et les piratages n’arrivent que dans les films.

Les solutions médicamenteuses possibles

La cinétose ne date pas d’hier. Les chercheurs ont eu largement le temps de trouver des médicaments pour la vaincre. Alors, souriez, votre croisière ne sera pas gâchée par un mal que la médecine pourra très bien guérir. Les anti-émétiques et les antihistaminiques, dont nous tairons les noms pour éviter l’automédication, sont efficaces pour traiter la nausée. Il y a également l’homéopathie et l’acupuncture. Dans tous les cas, parlez de vos problèmes au médecin du bord.